Tableau photo ?

Le site tableaux-photo.com a pour vocation de vous aider à choisir votre tableau photo(généralement appelé Photo sur toile) et à en comprendre le processus de fabrication afin d’éviter les piège d’une impression bas de gamme décevante ou d’un rapport qualité prix médiocre.

Quelques exemples de photos sur toile et tableaux photo pêle-mêle.

Tableau photo ou photo sur toile

Tableau photo ou photo sur toile

Exemple de photo sur toile

Exemple de photo sur toile

Photo sur toile pêle mêle

Photo sur toile pêle mêle

 

 

 











De nombreux formats et effets existent pour les tableaux photo, nous allons détailler toutes ces différence pour vous aider à faire le meilleur choix.

Photo sur toile

Photo sur toile châssis Photo sur toile châssis

Photo sur toile châssis

Châssis photo sur toile Châssis photo sur toile

Châssis photo sur toile

La toile pour impression de photo La toile pour impression de photo

La toile pour impression de photo

Toile pour impression de photo Toile pour impression de photo

Toile pour impression de photo

 

Qu’est ce que la photo sur toile ?

Aujourd’hui accessible à toutes les bourses, la photo sur toile est une technique de reproduction grand format.

Il s’agit d’imprimer une photo ou une illustration traitée par informatique sur un support toile ( aussi appelé canvas, signifiant toile en anglais ), qui sera par la suite tendue sur un châssis en bois.

La technique est la même que celle utilisée par les peintres depuis des siècles, à ceci près que la toile est tendue après l’impression (le peintre tend sa toile avant de peindre) et que les toiles sont traitées avec un enduit spécifique à l’accroche des encres.

La toile imprimable utilisée pour les photos sur toile est souvent en lin ou en coton, mais peut cependant être constituée d’autre textile, y compris synthétique.

Les toiles synthétiques ont la même texture que les toiles en textile naturel, mais possède l’avantage d’une régularité de confection et d’une blancheur intense.

La régularité et la blancheur garantissent une bonne restitution des détails et des couleurs (notamment au niveau des contrastes et de la profondeur des noirs)

Le grammage des toiles se situe entre 300 et 490 gr/m². Ce grammage n’influe pas réellement sur la qualité d’impression. Cependant, un grammage plus léger permettra un montage plus aisé sur le châssis.

Les tarifs des toiles

Les tarifs des toiles varient de 9 € à 79 € suivant les formats. Evitez les photos sur toile à moins de 9 euros, effectivement la qualité risque de ne pas être au rendez vous. Calculez par vous même : bonne toile + bon châssis + bonne impression + main d’oeuvre = Moins de 9 euros ? Cela vous parait logique ? 

Ce tarif inclut la toile en elle-même (le support textile enduit), le châssis en bois, le temps d’impression et les encres, le temps passé par les graphistes à optimiser chaque photo ( oui, oui, chaque photo doit passer entre des mains d’un graphiste afin de corriger les imperfections s’il y en a, et d’optimiser le piqué, le contraste et les couleurs), le temps passé à monter, à la main (fuyez les montages à la chaîne !), la toile sur son châssis, et le coût de l’emballage adapté pour que cette toile puisse arriver intacte à destination !.

 

Un peu de technique

Comment monter soi-même une toile sur un châssis ?

Vous vous faîtes livrer la toile déjà montée, mais il peut être intéressant de connaitre la technique !

Monter une toile sur un châssis requiert un peu d’expérience et un certain savoir-faire.

La tension doit être uniforme et parfaitement équilibrée afin d’éviter pas mal de petits problèmes très inesthétiques (ondulation sur la toile, châssis de travers, surépaisseur sur les angles, toile détendue, angles dépigmentés, etc.)

Le degré de tension se ressent avec l’expérience. La toile doit être parfaitement plane mais pas au point de pouvoir jouer du tambour sur sa surface…

Une toile trop lâche aura un effet de mollesse assez moche à regarder alors qu’une toile trop tendue affligera des contraintes au châssis et à l’intégrité de son maillage qui finiront par poser des problèmes avec le temps.

La tension se fait progressivement par côtés opposés successifs .

La toile est tendue à l’aide d’une pince à tendre puis agrafée au dos du châssis.

Des clés de châssis sont ensuite insérées dans les angles (sauf sur les petits formats de photo sur toile de type 20×30 ou 40×30, ou leur utilité est nulle). Ces clés sont rarement utilisées mais dans des cas extrêmes de changement de température et de condition d’humidité variables, la toile peut se détendre légèrement (au bout de plusieurs années). A ce moment-là, il suffit de légèrement enfoncer les clés dans les angles, ce qui aura pour effet d’écarter la structure et de retendre la toile !

A l’origine, les clés de châssis sont systématiquement utilisées car lorsque qu’une peinture est appliquée sur une toile, surtout s’il s’agit d’une peinture à l’huile, la toile se détend en absorbant les liants et de part le poids de la matière. Une fois la peinture sèche, les clés permettent de corriger cette perte de tension.

Les photos sur toile étant imprimées avec des encres légères aqueuses ou à solvant, les contraintes citées précédemment n’entrent bien entendu pas en compte.

Tableau photo Pop Art

Le Pop Art


Le pop art est un mouvement artistique qui trouve son origine en Angleterre au milieu des années 1950, puis relayez au début des années 60 par la
vague Américaine avec Andy Warhol ou Roy Lichtenstein pour ne citer que les plus célèbres.

photo sur toile pop art

tableau photo pop art

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est surtout la branche du Pop Art américain qui va populariser ce courant artistique devenu majeur.
Très vaste, ce courant est aujourd’hui symbolisé dans l’esprit de la plupart d’entre nous par les célèbres tableaux de Andy Warhol (Marylin Monroe, Che Guevara, Mao Zedong et des dixaines d’autres…)

Sa technique consiste à reporter sur toile une photographie sérigraphiée en noir et blanc qu’ il colore ensuite. Souvent, le sujet est reproduit plusieurs
fois sur la toile. C’est devenu le stéréotype du Pop art.
Aujourd’hui, on imite ou on décline ce style, avec des variantes de traitement et de couleurs, afin d’en conserver la nature esthétique. 

Le chassis

Le châssis du tableau photo

Les châssis utilisés pour la photo sur toile sont les mêmes que l’on utilise pour la peinture.

Il existe plusieurs types d’épaisseurs de châssis, dont les plus standards sont le châssis de 2 cm et le châssis dit « châssis 3D » de 4 cm d’épaisseur.

Un châssis est composé de 4 sections de bois (dont la qualité peut varier suivant la nature et la provenance ) Pour éviter tout problème de déformation dans le temps et pour assurer une régularité parfaite,  optez pour le châssis en médium, indéformable dans le temps et avec un rapport qualité prix parfait.

Le médium, aussi appelé MDF (Medium Density Fiberboard), est fabriqué à partir de fibres de bois et d’un liant synthétique. C’est un matériau résistant et esthétique, il se travaille facilement et permet des finitions de très belle qualité.

Ces sections sont emboitées et les angles sont adoucis sur les bords extérieurs afin de permettre à la toile d’épouser le châssis sans être marquée.

Une traverse intermédiaire est placée environ tout les 40-50 cm afin d’éviter que le châssis ploit sous la tension de la toile (les tensions exercées par une toile tendue sur un châssis sont très importantes !)

 

Chassis photo sur toile

Châssis en medium photo sur toile

cadre photo sur toile

Lames de châssis pour tableau photo

photo sur toile bois

Fixation de châssis photo sur toile

toile cadre photo

Accrochage de la toile sur le châssis

Optimiser sa photo

Optimiser sa photo pour l’impression sur toile

Vous souhaitez faire imprimer une photo sur toile ? Alors voici quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté pour une restitution de meilleure qualité !

– Tout d’abord, le cadrage est un point essentiel. Une photo sur toile est souvent imprimée sur les bords du châssis, ce qui représente une zone de 2 cm supplémentaire par côté.

Une photo sur toile de 60 x 40 cm devra donc être fabriquée avec une impression de 64 x 44 cm.

Si vous souhaitez faire un portrait, il vous faut donc éviter de cadrer trop serrer !

De plus, un bon graphiste saura recomposer les parties manquantes d’une photo de façon à simuler la continuité sur les bords.

– Ensuite, vous devez veiller à un autre point crucial : la netteté.

Les appareils photos numérique ont tous un autofocus plus ou moins performant, mais beaucoup de photos sont malgré tout gâchées par un flou parfaitement incongru.

Le flou est très difficile à rattraper, et l’augmentation de la netteté d’une photo se traduit souvent par un apport de grain important. Soyez donc vigilant lorsque vous prenez vos photos, à moins que vous soyez inspiré par un quelconque élan artistique qui porterait le flou au rang d’une symbolique mystique que vous seul comprendriez. C’est aussi ça l’art.

impression photo sur toile

Photo design-graphique.com – OG

photo sur tableau

Photo design-graphique.com – JR

photo pour toile

Photo design-graphique.com – Ulurt

 

– La taille et la qualité de la photo numérique est le dernier point que nous allons aborder ici.

Les appareils photos numériques possèdent divers réglages relatifs à la taille et à la qualité des clichés. La tailles est définie en pixel (quelque soit la résolution) et la qualité est définie par un taux de  compression.

Les tailles sont en général de cet ordre :

 

 

Appareil photo   

taille de la photo en pixel

taille de la photo développée

 

1,1 Mpx

1280×1024

11×9

 

2,1 Mpx

1600×1200

13×10 cm

 

3,1Mpx

2048×1536

15×10 cm

 

4,1 Mpx

2400×1680

20x15cm

 

5.1 Mpx

2560×1920

32×25

 

6.1 Mpx

2832×2128

36×27

 

Pour un agrandissement sur toile correct à partir de 60x40cm , il vaut mieux utiliser un appareil photo de 2 ou 3  mégapixels, car il est possible d’agrandir une photo 4 à 5 fois sans perte de qualité notable, la texture de la toile compensant cette perte de part sa texture maillée.

La plupart des appareils photo proposent le format JPG ou JPEG  en sortie.

Ce format a l’intérêt d’être léger en poids car il est généré grâce à un puissant et ingénieux algorithme. Il n’est pas dans notre intérêt de rentrer ici dans les détails, après tout il y a wikipédia pour les plus curieux. Il faut simplement retenir que plus la compression jpeg est élevée, plus on notera l’apparition d’artefacts dû au codage par blocs de l’image par le jpeg.

Ces artefacts seront difficilement corrigibles. Non pas qu’on ne soit pas capable de le faire, mais cela prendrait bien trop de temps ! Il est donc impératif de veiller à régler sur une compression moyenne ou faible.

En général, lorsque vous réglez la qualité de vos photos sur l’appareil, celui-ci vous indique que vous pouvez stocker beaucoup plus de photos ! Mais ne vaut-il pas mieux avoir quelques belles photos que des tas de photos de mauvaises qualités ? A vous de voir…